samedi, septembre 20, 2008

In memoriam : Le professeur Vincent Labeyrie

Nouvelle Republique du Centre-Ouest

INDRE ET LOIRE faits de société, vendredi, 12 septembre 2008, p. 4

NECROLOGIE

Le professeur Vincent Labeyrie

P.L.
Nous avons appris le décès du professeur Vincent Labeyrie, survenu lundi dernier à l'âge de 84 ans, à Salvagnac (Tarn).

Le nom du professeur Labeyrie est attaché la création, à l'université de Tours, du premier établissement universitaire d'aménagement du Territoire en France, le Cesa (Centre d'études supérieures d'aménagement).

C'était en 1969. Deux mille étudiants français ou étrangers ont été diplômés du Cesa de Tours. La première promotion d'ingénieur en aménagement va être diplômée en 2008 par le successeur du Cesa, le département aménagement de Polytech'Tours, comme il le souhaitait.

Cet entomologiste, professeur en biologie animale, organisa à Tours, au parc Grandmont, en partenariat avec le CNRS, le premier laboratoire d'écologie expérimentale qui évolua vers l'Institut de la biocénotique des études des agrosystèmes (Ibeas).

Vincent Labeyrie fut aussi à l'origine de la Société d'étude, de protection et d'aménagement de la nature en Touraine (Sepant). Il créa le DEA d'écologie expérimentale conçu pour former des chercheurs scientifiques en écologie.

Partagé entre ses charges de professeur à l'UER des sciences expérimentales (Tours et Pau depuis 1981), de propagandiste pour la cause écologique et de direction du Cesa, il a poursuivi des activités dans le domaine de la lutte pour la paix.

Le Parti communiste, qui l'avait présenté comme candidat aux élections législatives de Tours, en 1976, l'exclut de ses rangs en 1988. Vincent Labeyrie, qui s'était distingué dans sa jeunesse par ses hauts faits de Résistance, avait reçu la Légion d'honneur des mains de Robert Aubrac.

Illustration(s) :

Le professeur Labeyrie, scientifique et écologiste, avait créé le Cesa et l'Ibeas à Tour